Par Elsa Collobert
Temps de lecture :

DuoDay : « Découvrir un métier auprès d’une personne bienveillante »

Dans le cadre du DuoDay, le 17 novembre, Elise Eberlin a eu l’occasion de s’immerger dans le quotidien de Rémy Emmenecker, magasinier à la bibliothèque L’Alinéa. L’Unistra participait pour la première fois à cette opération nationale, destinée à favoriser l'emploi des personnes en situation de handicap. Retour sur une expérience qui a finalement permis de casser les clichés... des deux côtés !

Jeune diplômée, Elise Eberlin se pose des questions sur son avenir professionnel : « Pour tous les étudiants, la transition des études vers l'emploi est une période d’incertitude, mais quand on est porteur d’un handicap, ça l’est encore plus... » Participer à l’opération DuoDay, c’est pour elle « une opportunité d’avoir un nouveau regard sur son domaine professionnel et de pouvoir anticiper sa recherche d’emploi sans appréhension. »

Un joli rôle de cohésion

J’ai eu la chance de former un binôme avec Rémy Emmenecker, magasinier en bibliothèque, qui a été très bienveillant dans son accueil. On a pris contact en amont, et le jour J, j’ai pu découvrir son parcours personnel et ses différentes missions : traitement et rangement des ouvrages, plan de classement, accueil et service au public... L'un de ses collègues m'a aussi montré l'atelier de réparation des livres abîmés. Son quotidien professionnel est bien plus diversifié que ce que j'imaginais au départ, sans compter que Rémy met beaucoup d'humour et d'enthousiasme dans ce qu'il entreprend. Finalement, c’est un joli rôle de cohésion !

80 % des handicaps sont invisibles : c’est une des informations quotidiennes envoyées par la DRH aux agents Unistra lors de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (SEEPH), du 14 au 18 novembre

Correspondant handicap, Service Public + et membre du pôle Services aux publics de sa structure, Rémy est déjà très sensibilisé à la thématique : J’ai suivi plusieurs formations, et récemment j'ai pu mettre en œuvre les préconisations d'un 'parcours usagers' au sein de notre bibliothèque, déployé pour améliorer notre service et notre posture. On n’a pas idée, avant qu’une personne en situation de handicap nous le dise, qu’on puisse être dans la micro-agression, à travers notre manière de se comporter ou de parler...

Ouvrir des perspectives

Fraîchement diplômée d’un master recherche Mondes Médiévaux, Élise Eberlin recherche un poste en adéquation avec ses compétences, mais aussi avec ses particularités liées à l’autisme — un projet qu'elle considère tout à fait réalisable. Sa participation au DuoDay a été coordonnée entre l’université et le dispositif Emploi accompagné autisme 67 – Rêves de Bulles, porté par Action & Compétence.

Comme beaucoup d'autres personnes porteuses de handicap, j'ai pu connaître des déconvenues, parfois assez inattendues, dans ma recherche de stages, puis d'emploi. Les préjugés sont parfois nombreux ! L'université m'a permis de réaliser des études sereines, grâce au Service de la vie universitaire - Mission handicap, notamment. Je découvre aujourd'hui que cet esprit d'ouverture et d'inclusion se prolonge aussi dans sa vocation d'employeur.

Informations et immersion

Le matin-même, les quatre stagiaires accueillis dans le cadre du DuoDay ont suivi une session d’informations proposée par la Direction des ressources humaines (DRH)... avant de rejoindre leur parrain ou marraine, l’après-midi ou un jour suivant, pour l’immersion. Nous leur avons notamment présenté la voie d’accès réservée à la fonction publique, et les aménagements de postes possibles, détaille Laetitia Felder, du Bureau de l’accompagnement individuel, de la valorisation des compétences et des parcours professionnels (anciennement bureau des carrières).

Pour Elise Eberlin, l’expérience du DuoDay est à recommander sans hésiter. En effet, cela permet aux stagiaires d’avoir une vue d’ensemble sur les possibilités qui s’offrent à eux et d’ouvrir de nouvelles perspectives de stages ou d’emploi.

Quel emploi pour les personnes en situation de handicap à l’Unistra ?

Faire tomber les freins à l’emploi des personnes en situation de handicap, changer le regard… Ce sont les ambitions de l’opération DuoDay, menée au niveau national et portée pour la première fois par l’Unistra en tant qu’employeur.

« Afin de faire progresser l’emploi des personnes en situation de handicap, tout un pan de notre réflexion est menée, outre sur la déclaration des agents déjà en poste, sur le volet recrutement, précise Laetitia Felder. Du DuoDay, nous attendons donc des participants, qui ne sont pas tous issus des rangs de l’université, un retour sur leurs barrières à se projeter dans telle ou telle carrière. C'est aussi une occasion, pour les recruteurs potentiels, de se rendre compte que les personnes en situation de handicap apportent avant tout des compétences. »

De 156 à 181 bénéficiaires de l'obligation d'emploi

Fixé à 6 % au niveau national, l'objectif de taux d’emploi des personnes en situation de handicap peine encore à être atteint, malgré les mesures volontaristes mises en place. Depuis la signature de la convention de partenariat avec le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), en 2018, ce taux n’a progressé que de 0,22 %. Une contribution compensatoire de 648 000 € a été versée par l’Unistra en 2021. « On constate une disparité des taux d’emploi selon les catégories, détaille Laetitia Felder. Le taux demandé de 6% est atteint et même dépassé pour les personnels Biatss titulaires (7,6 %), mais on est à seulement 0,7% pour les enseignants, enseignants-chercheurs et chercheurs non titulaires (et 1,4% pour les titulaires). Soulignons tout de même que le nombre de Bénéficiaires de l'obligation d'emploi (BOE)* a augmenté sur cette période de 25 personnes, passant de 156 à 181 personnes. »

Les marges de manœuvre sont donc grandes, et avec ses formations, webinaires, ou encore sa participation à la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (SEEPH), du 14 au 18 novembre, la DRH est pleinement investie pour faire bouger les lignes.

* L'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (OETH) est un dispositif ayant pour objectif d'inciter les employeurs privés et publics à embaucher des travailleurs handicapés.

Mots-clés

Mots-clés associés à l'article :

Changer d'article