Par la rédaction
Temps de lecture :

Vers une nouvelle une thérapie prometteuse pour la sclérose en plaques

Dédiée au transfert de technologie, la SATT Conectus vient de signer un accord avec la start-up Find Therapeutics Inc., basée à Montréal, au Canada. Objectif de leur licence exclusive mondiale : développer une thérapie prometteuse basée sur une nouvelle classe de composés pour la sclérose en plaques et l'une de ses affections associées, la névrite optique.

Cette nouvelle approche, basée sur d’encourageantes données précliniques, est l’aboutissement de plusieurs années de recherches menées par Dominique Bagnard au sein du laboratoire de Biopathologie de la myéline, neuroprotection et stratégies thérapeutiques (U1119 Inserm/Unistra).

En France, 120 000 personnes sont touchées par cette maladie, et 5 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année

Des études prometteuses montrent que la thérapie innovante pour laquelle s’allient la SATT Conectus et Find Therapeutics Inc. pourrait restaurer les fonctions de la myéline, en surmontant les barrières moléculaires de la régénération de la myéline.

Pour les patients atteints de sclérose en plaques, c'est l'espoir de pouvoir stabiliser la maladie en ralentissant le handicap physique, voire en accélérant la récupération fonctionnelle.

Qu'est-ce que la myéline, dont il est question dans cette thérapie prometteuse ?

Des données précliniques prometteuses montrent que cette thérapie innovante, en surmontant les barrières moléculaires de la régénération de la myéline, pourrait restaurer les fonctions de cette membrane.

Les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP), maladie auto-immune, voient progressivement leurs symptômes s'aggraver avec le temps, car le système immunitaire du patient attaque et détruit la myéline qui enveloppe et protège les neurones du système nerveux central. Habituellement, l'organisme peut partiellement reconstruire la myéline endommagée, mais ce processus est lent et devient moins efficace à mesure que la maladie s'aggrave, ce qui entraîne des lésions nerveuses irréparables et un handicap progressif.

Les personnes atteintes de SEP ont une qualité de vie réduite et meurent souvent des complications de leur maladie. La maladie peut également affecter l'œil, la plupart des patients souffrant de névrite optique à un moment ou à un autre de la maladie.

Catégories

Catégories associées à l'article :

Mots-clés

Mots-clés associés à l'article :

Changer d'article